inactinique utilise mastodon.huma-num.fr. Vous pouvez læ suivre et interagir si vous possédez un compte quelque part dans le "fediverse".
inactinique @inactinique

J'ai des étudiantes qui travaillent sur Lovelace et Turing: une analyse d'un corpus de presse pour voir la manière dont la presse UK les caractérise au fil du temps. Hé bien, Ada Lovelace, les mots les plus utilisés quand on parle d'elle ne sont pas «Ada» et «Lovelace» mais «lord», «Byron», «Mr», «lady» et «daughter». Son prénom et son nom ne viennent qu'après.

C'était bien sûr très probable, mais ça reste toujours un étonnement, cette aptitude à rendre invisible l'apport des femmes.

· Web · 19 · 12

Bien sûr, dans la seconde partie du XXe siècle, cela change. On voit moins les termes autour de sa filiation avec Byron et on voit émerger des termes autour de «computer».

Elles ont fait la même chose sur Babbage, qui a eu l'idée d'une machine analytique et a travaillé avec Ada Lovelace: dès le départ, il est reconnu pour ses travaux sur la machine analytique.

Par contre, au cours du XXe siècle, on commence à voir, de manière systématique Ada Lovelace associée à Babbage. Il a juste fallu 100 ans pour prendre en compte l'apport d'Ada Lovelace, même si celui-ci est encore discuté.

@inactinique En même temps, si on était rigoureux, on ne l'appellerait pas "Ada Lovelace" : son état civil (après mariage) est "Ada Byron, countess of Lovelace"

@RemiMathis @inactinique Oui et puis est-ce qu'à l'époque on appelait une femme de son rang par son prénom dans les journaux ?